Vente à réméré : vendre pour racheter plus tard ?

Face à l’incapacité de payer ses dettes, au surendettement, et après avoir cherché une solution, il existe la dernière carte à jouer pour la personne qui a encore la chance d’être propriétaire de sa maison : c’est la vente à réméré. Vous êtes possesseur d’un bien immobilier. Et vous avez des problèmes financiers graves, pour y faire face, des fonds sont nécessaires. Alors, pour les obtenir, il y a l’existence d’une possibilité : c’est de vendre également votre bien à réméré ou d’une autre façon avec la faculté de rachat. Découvrez comment cela fonctionne.

Une vente à réméré : qu’est-ce exactement ?

C’est tout simplement une vente qui permet au vendeur de racheter également ce qu’il a vendu, cependant, le prix principal, au prix de vente avec l’éventuelle valorisation des biens et les frais. Sur un contrat d’une vente à réméré, on peut faire le choix d’admettre au vendeur de racheter pendant une période qui va de 6 mois jusqu’à 5 ans. Cette vente à réméré est aussi connue sous un nouveau nom législatif suivant : une vente avec la faculté de rachat. Ce contrat de réméré immobilier admet donc au vendeur de retirer ce qu’il a déjà vendu.

Comment vendre à réméré pour rester chez soi ?

Il est possible de faire une vente à réméré et d’habiter dans les lieux. Il y a une condition à remplir : il est conseillé de signer le contrat d’occupation de lieu. C’est l’acquéreur qui conclut ce contrat. Le vendeur doit aussi payer les indemnités d’occupation. L’acquéreur, de son côté, réalisera l’investissement sécurisé qui lui garantit de percevoir les loyers réguliers. En effet, il est vraiment possible de prévoir qu’un vendeur perdra la faculté de rachat, si jamais il ne paye pas des loyers à la date convenue.

Quels sont les avantages d’une vente à réméré ?

Par ailleurs, un vendeur d’un bien à réméré se permet une possibilité d’obtenir un sérieux financement sans avoir à postuler un crédit. Ce n’est redevable de nul intérêt supplémentaire à la sortie de l’opération parce qu’il doit régler le prix exact d’un rachat convenu d’avance et aussi ses frais. Cette opération se destine aux individus qui ont de sérieux problèmes financiers en étant possesseurs d’un bien. Donc, elle permet aux personnes qui sont en surendettement de se rétablir et de quitter cette situation pénible, particulièrement en ayant une levée d’une incertaine inscription au fichier des interdits bancaires de la banque de la France. C’est un outil de restructuration de dettes qui empêche bien fréquemment une saisie immobilière et une vente par adjudication d’un bien immobilier.

Ce qu’il faut savoir avant de vendre son bien immobilier
Diagnostics immobiliers : avez-vous les 10 bonnes réponses ?