Construction de maison : les éco-matériaux nous veulent-ils du bien ?

Envisager une écoconstruction est une idée géniale, mais nécessitant des efforts et de la persévérance. Si certaines maisons dans les pays industrialisés sont suspectes de problème de santé pour le long terme, qu’en est-il de l’habitation construite avec des éco-matériaux ? Voici quelques points qui mettent en relief ces derniers.

Pourquoi choisir l’écoconstruction ?

Comme le terme l’explique, une écoconstruction est une construction de maison sur laquelle on pourra réduire voire anéantir toute éventuelle pollution de l’environnement. La construction écologique est favorable pour faire une économie au niveau du coût ainsi que pour une bonne santé. Ensuite, le propriétaire bénéficie de la chaleur naturelle provenant du soleil en matière de chauffage et d’électrisation. Selon l’avis des experts, le principal objectif est de démontrer que l’écoconstruction est avantageuse non seulement pour le propriétaire, mais aussi pour ses autrui.

Qu’est-ce qu’on entend par éco-matériaux ?

Quand on choisit les matériaux écologiques, on limite la saisie des ressources naturelles et on renonce à se procurer des outils néfastes pour l’environnement. Les éco-matériaux comprennent en général le bois, le chanvre, la paille, la terre crue et la brique mono-mur. Dans la mesure du possible, opter pour ces genres de matériaux est primordial. Parlons brièvement sur ces outillages. Le bois est une matière très écologique en matière d’ossature pour un bâtiment. Et en parlant d’isolation, le bois est un isolant aussi fonctionnel que le béton. Cependant, peu de gens l’utilisent, par peur de son prix un peu onéreux. Le chanvre pour sa part est aussi écologique par ses mélanges (peu d’engrais et de pesticides) et ses fibres rigides produisant un béton de chanvre naturel. La paille paraît un matériel tendre et moins durable, mais avec une ossature en bois couvert de paille bien enduit de chaux, c’est un éco-matériel remarquable. La terre crue à son tour est un matériau recyclable et bien sûr, renouvelable. Après avoir mis à sécher pendant des semaines, cette matière première est facile à trouver localement et notamment non polluant. Le dernier matériau qu’on abordera est les briques mono-mur. Plus classiques, ils sont résistants et permettent une grande construction étagée. Ils contiennent de l’air et une forte inertie thermique.

Quelles sont les différentes maisons écologiques existantes ?

Muni des éco-matériaux, on peut trouver quelques types de maisons écologiques potentiels. Le bâtiment basse consommation (BBC) est le premier type qui respecte la réduction d’énergie telle que le chauffage, la ventilation, la climatisation et de l’éclairage. Il y a aussi la maison bioclimatique qui s’impose sur l’utilisation des ressources naturelles pour privilégier la protection environnementale. La maison passive est aussi un autre type bien écologique par son pouvoir de garder la chaleur de son intérieur. Ainsi que le BEPOS ou le bâtiment à énergie positive est fort en production d’énergie plus que sa consommation.

 

Comment le marché de l’immobilier a-t-il évolué avec le Covid-19 ?
Ces rénovations énergétiques qui donnent droit à une aide