Vrai/faux : les questions à se poser pour acheter aux enchères immobilières

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier proposé à une vente aux enchères ? Découvrez comment faire pour réussir votre acquisition ainsi que les différentes procédures à suivre dans ce type d’opération immobilière.

Une vente aux enchères immobilières : qu’est-ce réellement ?

Tout comme pour les objets de collection, les œuvres d’art ou les bijoux, les biens immobiliers peuvent également être proposés aux intéressés lors d’une vente aux enchères immobilières. Il existe toutefois différents types de ventes aux enchères, et pour réussir une acquisition via ce moyen, il vous faut en comprendre tous les rouages. Contrairement à une vente immobilière classique, où mis à part le prix du bien vous n’aurez qu’à payer les frais d’agence et de notaire, pour les enchères immobilières, vous devrez payer des frais de justice, des frais d’avocat, des droits d’enregistrement, etc. Il est donc important de se renseigner sur les frais à payer avant de vous lancer dans un tel projet. Le mieux est même de réaliser une estimation des coûts à investir dans cette opération pour bien évaluer le montant que vous êtes en mesure d’investir dans l’acquisition d’un bien aux enchères.

D’où proviennent les biens proposés aux enchères ?

Un bien immobilier peut être proposé aux enchères pour différentes raisons. La vente peut être forcée. Elle résulte dans ce cas d’une procédure judiciaire visant à liquider tous les biens de son propriétaire. Le bien immobilier en question peut ainsi provenir d’une saisie, d’une liquidation judiciaire ou encore d’un partage judiciaire. La vente aux enchères d’un bien immobilier peut aussi se faire à l’amiable.

Réussir un achat de bien immobilier à une vente aux enchères

Pour chaque bien immobilier proposé à une vente aux enchères est établi un cahier de charges spécifique. Dans celui-ci figurent toutes les informations dont vous avez besoin concernant votre future acquisition. Le cahier de charges vous indiquera notamment l’origine du bien vendu, sa description, son état, les servitudes, etc. N’oubliez pas de jeter un œil à ce document avant de surenchérir. Vous pourrez visiter le bien avant la vente. La visite est collective. Elle vous permettra de mieux cerner toutes les caractéristiques du bien. Renseignez-vous ensuite pour connaître la date de la vente aux enchères. Faites ensuite appel à un avocat spécialisé pour enchérir à votre place dans le cas d’une vente aux enchères judiciaires, comme l’exige la loi. Pour vous offrir le bien convoité, il vous faut bien évidemment proposer le meilleur prix. Votre avocat devra faire publier le procès-verbal d’adjudication du bien avec le cahier de charges. Personne ne pourra dès lors plus surenchérir. Il ne vous reste plus qu’à procéder au paiement du prix de votre nouveau bien. 

Achat immo : allez-vous craquer pour une maison de vacances ?
Vrai/faux : de quelles garanties bénéficiez-vous en achetant un appartement neuf ?